Le Dominant
Article mis en ligne le 14 décembre 2016
dernière modification le 13 février 2020

par Mestre Ulysse

 LE DOMINANT EN BDSM   LATIN

Être Dominant en BDSM Latin est le premier stade avant de devenir MESTRE

L’origine du mot Maître est le magister latin, celui qui enseigne et guide, le sens du mot c’est enrichi avec une notion de propriété. Le Maître est celui qui possède et guide la soumise. Le Maître doit protection à celle qui se donne à lui en perdant toutes ses défenses. Il veille sur la sécurité de la soumise, son bien être, son épanouissement.

Le but de tout Dominant en BDSM Latin est de pouvoir un jour devenir MESTRE. Pour cela, il va devoir travailler fort !

  • Le Dominant respecte une éthique stricte CSS   qui a pour but la sécurité et l’épanouissement de la soumise.
  • Le Dominant doit apprendre à se connaître, doit chercher à s’améliorer et faire un travail sur lui même pour évoluer.
  • Le Dominant doit apprendre les bases du BDSM CSS, de sexologie, de psychologie, de la sécurité, expérimenter, pratiquer afin de progresser et d’atteindre un bon niveau de connaissance.

Pour devenir Mestre :

  • Le Dominant doit atteindre la maturité nécessaire et un grand contrôle de soi. Pour cela il doit apprendre à se connaître, à maitriser ses instincts.
  • Il doit acquérir des connaissances suffisante en BDSM psychologique, physique, protocolaire, dans les rites BDSM.
  • Il doit construire un Univers BDSM complet et onirique (Qui semble sorti d’un rêve) conforme aux désirs des soumises, à leur soif d’apprendre, d’évoluer, de jouir et d’avoir plaisir et bonheur EN SÉCURITÉ.
  • Il doit avoir du temps à consacrer à sa soumise ou esclave et est toujours disponible pour elle.
  • Le Dominant doit construire un donjon bien aménagé, modulable, bien équipé dans lequel la soumise va pouvoir apprendre, expérimenter, progresser, avoir du plaisir...
  • Le Dominant part des désirs et des préférences de la soumise pour la combler, la faire évoluer, faire tomber ses préjugés, ses peurs, ses tabous... Il utilise le renforcement positif et épanoui.
  • Le Dominant doit être capable de provoquer un état de transe d’hypnose, de provoquer un Subspace   par le plaisir.

Une fois la maturité et les connaissances acquise, le Dominant peut se parer du titre de Maître. Généralement, il faut de 15 à 20 ans de pratique pour y arriver au minimum.

Étant donné que les Mestres BDSM latin sont rares... voici quelques conseils et sujets de réflexion sur le Dominant en BDSM

 Dominant = Maître ?

Non, pas du tout, une confusion existe entre les deux termes. Le Québec est influencé par le BDSM Anglo-saxon ou le Maître est juste un autre nom pour Dominant.

Dans le Bdsm anglo-saxon, la punition   est omniprésente et n’est justifiée que par le sadisme du dominant. Elle est imposée et ne comble de plaisir, hélas bien souvent, que le dominant, car l’immense majorité des soumises sont peu ou pas maso et vivent souvent des épreuves difficiles, éprouvantes et non désirées pour devenir une «  vraie soumise  » ce qui est faux, car la base du BDSM est en théorie le consensus donc la douleur ne peut pas être imposé sauf si la soumise est maso et la désire.

 Ce que doit être une relation avec un Dominant :

Même s’il y a une relation d’autorité et de soumission, le Bdsm est avant tout une relation complice et consensuelle qui devrait se caractériser par :

  • Relation consensuelle, les partenaires définissent la nature du Bdsm pratiqué, des jeux, des scénarios, des limites, des objectifs, les règles… sans imposer leur vue à l’autre.
  • La confiance : se bâtit séances après séances. Plus la soumise aura confiance en son Dominant, plus elle va également prendre confiance en elle.
  • L’honnêteté : Aucun mensonge, une transparence totale. Il n’y a pas d’intérêt financier entre un Dominant et une soumise.
  • Une empathie réciproque : Chacun se donne totalement à l’autre sans retenue. Chacun pense avant tout au bien être, au plaisir, à la satisfaction des besoins de l’autre
  • Le plaisir : Les peurs s’estompent remplacées par un plaisir qui grandit et augmente de plus en plus. Les partenaires ont hâte de se retrouver et de vivre des extases intenses, de plonger dans le Subspace.
  • Progression : Le Dominant est un guide qui doit instruire et élever sa partenaire, lui ouvrir des portes vers de nouveaux plaisirs. La soumise va progresser sans pression, dépasser ses limites en y prenant du plaisir, par sa volonté, soutenue par le Dominant qui la guide et l’encourage et valorise ses réussites.
  • Estime de soi : La soumise grandit, développe son estime de soi, devient plus forte et s’épanouit.
  • Protection Le Dominant doit assurer la protection de la soumise et sa sécurité. Les mots de sécurités sont respectés et encouragés.
  • Responsabilité : Si un problème, une défaillance, une hésitation survient, le jeu est arrêté, le partenaire est questionnée pour connaître son ressenti. Si une erreur a été commise, elle est reconnue, analysée afin d’améliorer la relation, la sécurité, la prochaine séance.
  • Communication et partage : Maître et soumise discutent de ce qu’ils ont aimé ou pas et cherchent comment faire pour s’améliorer dans l’avenir et mieux se combler mutuellement.
  • Punition : Jamais de punition sous le coup d’une colère. Jamais de punition brutale ou de style correction. Voir l’Art de punir

Quand un Dominant a une parfaite Maîtrise de lui-même et à assez évolué, il peut devenir «  Maître  »

 Le dominant doit :

  • Faire remplir une fiche désir et préférences
  • Respecter les limites et tabous
  • Respecter les mots de sécurité
  • Respecter les règles du CSS

 Des abus fréquents

Dans le BDSM avec un Dominant, les besoins de l’homme sont au centre de la relation et les épreuves subies par la soumise n’ont pour but que satisfaire le Dominant.

  • La douleur comble son côté sadique.
  • Elle et imposée comme «  norme  » pour « être soumise » même si ce n’est pas désiré par la soumise.
  • Sous prétexte de « dépassement de soi », les mots de sécurité sont souvent ignorés !
  • Sous prétexte de Domination psychologique, la soumise est manipulée.
  • Le contrôle peut s’exercer sur les fréquentations de la soumise sur ses communications, internet, téléphone, sur sa vie, sur son travail…
  • La soumise est un objet sexuel qui appartient au Dominant et sur lequel il exerce une véritable dictature
  • Les punitions sont brutales et violentes pour faire passer l’envie de désobéir.

Les hommes veulent être Dominant, les femmes veulent un Maitre

La majorité des dominants cherchent une Domination de type anglo-saxonne et la majorité des soumises cherchent une domination latine (type de Domination cérébrale, physique, protocolaire, sexuelle et surtout CONSENSUELLE).

Les Dominants se parent donc souvent du titre de Maître et dans leurs discours tiennent des propos de Maîtres mais en séance agissent en Dominants.

 Situation d’abus :

Le Bdsm attire des individus dangereux, des Dominants égoïstes et égocentriques en quête de la satisfaction de leurs pulsions sadiques, perverses sans égards pour la soumise.

Il est bon de savoir reconnaître une situation de Bdsm normale d’une situation d’abus. Si les abuseurs sont dangereux c’est parce qu’ils ont des qualités, une intelligence qui les rend attirants. Ils adaptent leur discourt aux désirs de la soumise pour mieux l’attirer.

Il y a deux types principaux d’abuseurs et de manipulateurs.

  1. Le premier type révèlent sa véritable personnalité à la première séance qui sera unique et très brutale.
  2. Le deuxième type se révèlera au fil des séances. Au début, il sera un partenaire parfait, attentionné, il offrira des cadeaux et les désirs du partenaire pour obtenir la confiance de l’autre.
  • Il va prendre le contrôle de la relation, sous prétexte de progression, d’éducation, il va vous forcer à vivre des situations qui ne plaisent qu’à lui, vous mettant en danger, et vous détruisant moralement et physiquement petit à petit. Fuyez…
  • Il va vous isoler de vos proches pour mieux vous contrôler, contrôler votre courriel, votre téléphone, prendre le contrôle de votre carte bancaire… ! fuyez…
  • Il va suspendre les mots de sécurité lors des punitions… fuyez
  • Il va être cruel et violent et exiger de vivre des situations Bdsm qui vous font peurs, vous blessent, intolérable au niveau douleur sous prétexte de dépassement de soi … fuyez
  • Il va vous offrir à des personnes douteuses qui vont vous traiter encore plus mal, souvent sans condoms… fuyez
  • Il va vous persuader que pour être une vraie soumise, vous devez endurer de plus en plus… SI VOUS VIVEZ CELA, Sauvez-vous !

Le Bdsm c est tout sauf ça.