La fellation, Art divin.
Article mis en ligne le 12 mars 2015
dernière modification le 3 novembre 2017

par Mestre Ulysse

La fellation est un Art divin. Il y a mille manière de la faire et bien maitriser cet Art fera de toi une femme à laquelle aucun homme ne pourra résister !

 Faire une fellation :

Tout d’abord, étudions un peu le pénis.

  • Le gland, c’est la tête du pénis. Il est recouvert d’une muqueuse rose qui devient rouge lors de l’érection.
    Sur le gland, on trouve le prépuce, un lambeau de peau mobile, rattaché au gland par une membrane, le frein.
    Le sommet du gland est percé d’une petite fente : le méat urétral. Il s’agit de l’extrémité de l’urètre, c’est là que s’écoulent l’urine et le sperme.
    À la base du gland, la frontière entre la muqueuse rose et la peau du pénis s’appelle la couronne. Sous la couronne, se trouve le sillon banon-prépucial. Le gland est la partie la plus sensible de la verge. En effet, le frein comporte entre 3000 et 4000 fibres nerveuses ou capteurs de plaisir.
  • La hampe, c’est le corps cylindrique du pénis. Elle est composée de trois parties renfermant un riche réseau de vaisseaux sanguins : deux corps caverneux chacun traversé par une artère profonde, et un corps spongieux traversé par l’urètre.
  • La racine, c’est la partie qui relie le pénis au reste du corps, au niveau du périnée. La verge est attachée au pénis par le ligament suspenseur. Elle est recouverte de poils sur cette zone.
  • Les bourses. Sous le pénis, on trouve les bourses ou scrotum, sorte de petite enveloppe qui renferme les testicules. C’est là que sont stockés les spermatozoïdes.

  les zone les plus sensibles du pénis :

  • Sur le gland. L’endroit qui donne le plus de plaisir est le frein, le petit bout de peau entre le gland et le prépuce. C’est ici que les capteurs de plaisir sont les plus nombreux.
  • La couronne du gland, c’est-à-dire la frontière entre la peau du pénis et la muqueuse rose du bout. Cette couronne est très sensible sur tout le tour du pénis
  • Et puis, bien sûr, toute la surface du gland est très riche en corpuscules de volupté, capteurs de plaisir…

Autre zone de plaisir :

  • Le corps spongieux. C’est le dessous du pénis, partie cachée située contre les bourses au repos, qui en érection est moins dure que le dessus. Elle est très réceptive au plaisir, à condition de lui prodiguer des caresses assez appuyées fermement !
  • La base du pénis : C’est l’endroit où le pénis s’enfouit sous la peau en entrant dans le corps. Il passe sous les testicules, et continue vers l’arrière, entre les jambes, y faire des caresses relativement appuyées.

 Conseils :

  • Sur le gland, les caresses doivent toujours être faites avec un maximum de douceur, sinon, le risque, de faire mal est important.
  • Attention à ne pas faire mal aux testicules qui eux sont sensibles à la douleur !
  • Ne jamais toucher le pénis avec les dents. Couvrir les dents avec tes lèvres.
    Salive et lubrifie bien avec ta salive le sexe. Le gland est une partie très sensible, qui ne tolère pas la sécheresse. Si c’est sec, il y a risque d’irritation.
  • Lorsque que tu descends tes lèvres sur le sexe, resserre progressivement les lèvres et, lorsque tu remontes, desserre-les. Tu dois effleurer le gland et serrer la hampe.
  • Respire bien pendant la fellation, ne cherche pas la rapidité, prend ton temps.
  • Ait un regard lubrique avant ou pendant l’acte.
  • Dit et montre ton excitation montre que tu es motivée et que la seule chose dont tu as envie c’est de le prendre goulûment sur ta langue.
    Exprime ton désir de le sentir se tendre et dégouliner dans ta bouche.
  • Choisit des positions ou l’homme peut voir ton visage et le plaisir que tu as à le sentir entre tes lèvres .
  • Essaye à genoux ou couchée sur le côté. Le simple fait de pouvoir t’observer te délecter de sa verge procurera à l’homme une excitation énorme.
  • Soit sensuelle, fait des variantes en disant des choses excitantes, en regardant l’homme et en te servant de ta bouche, de ta langue, de tes lèvres, de ta poitrine, de ton regard et de tes mains.
  • Chaque homme est différent et les zones érogènes peuvent varier en intensité. En étant à l’écoute de ses réactions, tu pourras découvrir ses zones les plus sensibles.

 Avant de sucer prépare l’homme.

  • Commence par lui demander de fermer les yeux, caresse son corps à divers endroits, sans qu’il sache ou tu vas aller, ni quelle partie tu vas toucher ensuite.
  • Effleure-le des lèvres, descend toujours un peu plus vers son pénis puis tu remontes.
  • Entrouvre ta bouche et souffle légèrement sans le toucher pour qu’il sente de l’air chaud sur la peau.
  • Fait le sur le cou, le torse, l’aine, sur l’intérieur de ces cuisses, et sur sa verge.

Ne traîne pas en longueur.

Excite-le en disant ce que tu as envie de lui faire, montre-lui qu’il te rend folle, soit excitante, dit lui à quel point tu as envie de le prendre dans ta bouche et comment. Prends un de ses testicules dans ta bouche et jouez autour avec ta langue.
Tu peux aussi passer délicatement ta langue ou tes doigts sur son scrotum.

 Le sucer :

Tout en caressant son corps avec tes mains lèche le corps spongieux avec le bout de la langue, puis prend son gland entre tes lèvres et tourne autour avec ta langue en insistant sur la partie du frein qui est une zone très sensible chez l’homme. Ensuite, aspire LÉGÈREMENT pour enfoncer le pénis plus profondément dans ta bouche en serrant le bout de tes lèvres autour de son engin pour bien le sentir. Fait plusieurs fois le mouvement de va- et-vient pour lubrifier correctement la verge sur toute sa longueur, dans la bouche colle ta langue sur la longueur du pénis, pour provoquer une sensation douce et chaude.

Ne change pas trop souvent de rythme, regarde ses réactions et trouve celui qu’il préfère. Commence généralement doucement et accélère le mouvement en même temps que son excitation monte.

N’oublie pas de te servir de tes mains, de tes doigts. Utilise ton pouce, ton index et ton majeur pour former un anneau fermement serré juste devant ta bouche et suit le mouvement de va-et-vient. N’oublie pas d’appuyer assez pour que la partie du corps spongieux soit stimulée, n’hésite pas à descendre jusqu’à la base du pénis. Le fait de « taper » ton anneau de doigts au niveau de la base est extrêmement jouissif pour l’homme. Tu pourras également le faire avec ta bouche quand tu maîtriseras l’art de la gorge profonde.

Avec l’autre main, caresse son scrotum et joue avec ses testicules en les faisant rouler entre vos doigts .

Rappelle-toi de le regarder avec un maximum de lubricité.

Pendant l’acte il se peut que des douleurs musculaires au niveau de la mâchoire se fassent sentir, ces douleurs partiront avec l’habitude et tu auras de plus en plus d’endurance.

Si tu as des sensations de crampes, retire lentement le pénis de ta bouche et masturbe-le !
Mouille la verge avec ta salive ou un lubrifiant pour que cela soit encore plus agréable.
Pendant la masturbation rappelle-toi de taper la base et de bien stimuler les autres partie sensible du pénis. (tour du gland, corps spongieux)
Rien ne t’empêche pendant ce temps de te caresser, de donner des légers coups de langue sur le frein, sur les testicules ou sur le scrotum car cela augmentera davantage le plaisir.
Ou encore frotte le pénis entre tes seins ferment serré l’un contre l’autre avec tes mains.
Quand la crampe est passée resuce le pénis.

Pour faire jouir facilement, prend le gland dans ta bouche en faisant rouler ta langue autour. Masturbe le bien à fond avec une main en le caressant avec l’autre aux endroits sensibles. Tu peux utiliser la combinaison tour du gland/frein avec la langue et la main circulant de haut en bas sur le corps spongieux tout te allant frapper la base.

Si tu veux lui procurer un plaisir décuplé, fait durer la fellation comme ceci : juste avant qu’il jouisse arrête pendant quelques secondes, puis recommence. Serre la base si tu crains qu’il parte quand même (Le fait de serrer à cet endroit fait ralentir la venue de l’éjaculation.) Fait cela plusieurs fois et au moment où tu le laisseras jouir son orgasme sera encore plus puissant.

 Avaler

Avaler procure à l’homme beaucoup plus de plaisir. Si tu n’aimes pas le goût, tu le fais partir au fond de ta bouche, pour éviter les papilles gustatives qui se situent à l’avant de la langue… Et ne retire pas la verge de ta bouche avant qu’il ait fini cela risquerait de couper le plaisir. La sensation de contact autour du gland pendant l’éjaculation est primordiale.

Si tu recraches, laisse couler sa semence hors de ta bouche. Tu peux aussi diriger le gland vers ton visage et recevoir son sperme sur tes joues, sur ta bouche, sur ton cou… Bien sur c’est encore plus excitant si tu passes ta langue sur le sperme qui dégouline sur ton visage pour en avaler un peu.

Certains hommes aiment pousser la tête de leurs partenaires ou de la tenir par les cheveux en signe de soumission ultime.

 Chaud et froid

La fellation peut se faire avec des glaçons dans la bouche, des yaourts bien frais étalé sur le gland, et que tu mangeras en suçotant, de la crème glacée qui va couler délicieusement le long de la verge ou avec du chaud dans la bouche comme du thé, par exemple et pourquoi pas, du thé et des glaçons !

 L’irrumation  

C’est le contraire de la Fellation ! En effet ce n’est plus une caresse faite par la femme et contrôlée par elle mais une pénétration contrôlée par l’homme.
L’irrumation est une pénétration effectuée par l’homme dans la bouche de la soumise qui, immobile, se laisse faire. L’homme baise ainsi la bouche de la soumise choisissant le rythme et la profondeur. Elle peut être douce ou violente.
Le fait de pistonner la bouche comme un sexe violemment peu provoquer régurgitations voire vomissements. Une bonne soumise doit rester stoïque et beaucoup apprécient cela énormément.
La soumise peut se placer sur le dos, au bord du lit par exemple, tête renversée dans le vide et sa bouche peut alors accueillir la verge extrêmement loin dans sa gorge.

 Exemple exercices :

Exercice 1

Tu devras faire durer une fellation SANS FAIRE JOUIR et en donnant un max de plaisir au moins 20 à 30 min.
Quand je te le dirais, tu devras le faire jouir aussitôt.

 Exercice 2

Tu devras sucer ainsi un homme devant moi.
Je regarderai, te conseillerai, te guiderai.
Puis lorsque ta technique sera bonne, tu me suceras. Le gars pendant ce temps te caressera, te fera un cunnilingus, vibromasseur, te pénétrera vaginalement. Il ira à fond pour te faire jouir au maximum. Quoique tu ressentes, tu devras te concentrer sur ta fellation et la continuer avec art quel que soit ton degré d’excitation.

 Autres méthodes de fellation avancées

Quand tu auras acquise les bases, on pourra faire des exercices avec de nouvelles méthodes de fellation. Chaque chose en son temps !

 Les dangers :

Avec les fellations, tu peux attraper des maladies sexuelles, Sida, syphilis et autres.
Les maladies attrapées par fellation peuvent être plus difficile à détecter, plus difficile à soigner mais tout aussi dangereuses .
Il faut donc si l’homme n’est pas testé mettre des préservatifs,
Il y en a des spéciaux pour les fellations, invisibles, sans gout, sans saveur ou odeur, totalement neutres et très fins.
Le danger est encore plus fort si tu as les gencives qui saignent ou si ta bouche est en contact avec le sperme ou si tu l’avales.