Le jeux du repas
Jeux BDSM
Article mis en ligne le 28 avril 2015
dernière modification le 8 octobre 2019

par Mestre Ulysse

 Un jeu amusant de bondage   sexuel.

C’est un jeu BDS pour soumise mais qui peut facilement être fait par une femme libertine adepte de bondage sexuel. Plaisir et rires garanti !

Le Bdsm   est une source inépuisable de plaisir et de jouissance lorsqu’il est pratiqué en mélangeant jeux, imagination, sexe, humour, contrôle et dépassement de soi.

Voici un jeu qui s’il est pratiqué avec finesse et savoir faire, emmènera au 7ᵉ ciel votre soumise !

 Présentation du jeu :

Le principe est simple, la soumise est attachée, couchée sur le dos, avec ou sans bâillon, avec ou sans les yeux bandés sur une table basse, un lit, un coffre… le sexe, l’anus a bonne hauteur pour être léchés, caressé, pénétré facilement.
Les jambes sont attachées écartées, tirées vers l’arrière pour bien dégager le sexe et l’anus, les bras sont attachés.
Il existe une bonne dizaine de manière de lier la soumise, certaines peu contraignantes pour une novice, d’autres demandant souplesse et expérience pour une soumise entraînée.
Dans tous les cas, la soumise ne doit pouvoir bouger.

Un verre d’eau est disposé sur son ventre.
Une assiette également.
La femme table peut être ornée d’une fleur qu’elle doit tenir dans sa bouche, bien droite.

 Le défis

Le défi pour la femme table est de ne pas bouger, de ne pas gémir…
Elle doit rester immobile, ne pas renverser le verre, l’assiette…
Elle doit retenir sa jouissance.

 Déroulement du jeu :

Le maître commence le repas. Tout en mangeant, il peut renverser de la sauce qu’il va lécher pour nettoyer la femme-table.
La sauce peut tomber par un malencontreux hasard dans des parties sensibles, le clito, la fente… et nettoyer les dégâts peut être long avec la langue, les doigts…
Et si la table bouge, les seins, les fesses peuvent être pincés… le martinet, la badine peuvent faire son œuvre !
Un peu de cire peut couler…

Le repas peut ainsi continuer.
Le Maître peut en mangeant pénétrer l’anus ou le sexe offert, lentement en agaçant, de manière sensuelle, en jouant avec les points sensibles, en caressant, en y mettant science et art pour provoquer un tremblement de table dévastateur… qui justifiera une douce punition  

 La libération

Puis lorsque le moment du dessert arrivera, le Maître lèvera l’interdiction de bouger à la table, lui permettant de libérer ses émotions, sa jouissance et il pourra la baiser à fond libérant des flots de jouissance contenue décuplant la jouissance et le plaisir.

 Précautions :

Attention ce jeu demande des bonnes connaissances en bondage, en sécurité.

 Pour un bondage contraignant :

Il faut veiller en tout temps dans des positions de bondage contraignants à la libre circulation du sang, à ce qu’il n’y ait pas de pertes dans sensibilité… en cas de crampe, de panique, le maître doit prendre le contrôle de la situation de manière rassurante, douce et efficace, calmer, détacher. La soumise, bien-sur devra déjà avoir vécu des bondages, être en confiance.

 Pour une novice

Des menottes confortables en cuir attachées par un mousqueton facile à défaire à une chaîne ou une corde seront parfaits pour un premier jeux…

Bien sur, les mots de sécurités doivent s’appliquer comme dans tous jeux Bdsm

  • Vert : tout est bien
  • Orange : je suis limite
  • Rouge arrêt immédiat !