Fessée avec une baguette
La baguette
Punition, Châtiment corporel
Article mis en ligne le 6 décembre 2017
dernière modification le 2 février 2018

par Mestre Ulysse

Les adeptes de la fessée, de la punition  , des châtiments corporels adorent généralement cette pratique. Mais attention, elle peut laisser des marques .

Elle est très utilisée dans les jeux BDSM   “d’éducation anglaise” inspirés de l’époque victorienne, ou c’était une pratique courante dans les écoles.

La canne anglaise doit être administrée de manière “institutionnelle” pour en renforcer l’effet, cela augmente de beaucoup la valeur émotionnelle de la punition.

La canne anglaise est faite de rotin et plus rarement en bambou. Elle mesure entre 1 m et 1,20 m de longueur avec des diamètres variables.

 Position à tenir pour l’administration de la punition :

On peut demander à la personne subissant la canne de se pencher et d’attraper ses chevilles ou toucher ses doigts de pied, ou bien de se pencher sur un lit, une table ou un meuble sur lequel elle peut reposer le torse.

 Technique d’utilisation de la baguette

La méthode traditionnelle, l’anglaise
Elle consiste à frapper à intervalles réguliers en laissant des marques parallèles sur les fesses. La pratique ce fait fesses nues.

Le mouvement du poignet est important compte tenu de l’énergie cinétique causée par la flexibilité de la canne. L’extrémité de la canne doit entrer contact direct avec le fessier, sinon les risques de blessures existent.

La zone visée inclut les fesses et le haut des cuisses. Si le creux formé entre la fesse et le haut de la cuisse est visé, la douleur peut être intense.
Lorsque la baguette est administrée avec la bonne force, une marque blanche se apparait immédiatement sur la fesse.

La douleur ressentie s’intensifie dans les 30 à 45 secondes qui suivent le coup. La sensation est souvent double. Lors de l’impact la soumise ressent une sévère douleur due à la compression du muscle. Ensuite la douleur s’étend sur une surface plus étendue. Il faut donc attendre 30 à 45 secondes entre chaque frappe afin de permettre la complète propagation de la douleur de l’impact précédent.

Selon la force employée pour frapper, la couleur des traces deviendra plus foncée et des marques apparaîtront. Selon l’intensité des coups elles mettront de quelques jours à une semaine pour disparaitre. Un expert fera des lignes parallèles allant du milieu des fesses au haut des cuisses. Attention, si vous frappez une marque faite existante, un hématome apparaîtra à l’intersection. Il fera une marque profonde qui restera plus longtemps.

La méthode américaine La soumise se positionne allongée. Le dominant frappe simultanément avec deux cannes de même diamètre qu’il garde parallèle. Les deux cannes sont maniées en rythme en augmentant peu à peu l’intensité. Petit à petit les endorphines augmentent. La douleur vient de manière très progressive et il est recommandé d’augmenter petit à petit la taille des baguettes pour augmenter les sensations. Lorsque l’on frappe la partie inférieure des fesses, cela provoque des vibrations dans les organes sexuels qui mènent à l’orgasme.

 Précautions :

Il ne faut jamais frapper au-dessus de la moitié supérieure de la fesse et jamais sur les reins, car vous provoqueriez des lésions irréversibles. Il ne faut pas non plus frapper la colonne vertébrale, car il y a un risque de fêlures de la colonne.

Si vous avez blessée la soumise et que la peau est coupée, si cela saigne, il faut désinfecter la blessure et la baguette.