Le Contrat de soumission

Un exemple de contrat de soumission de base qui peut être ensuite modifié ou complété.

Article mis en ligne le 21 janvier 2018
dernière modification le 8 octobre 2019

par Mestre Ulysse

Lorsque la novice accède au rand de soumise, après la cérémonie de remise du collier de soumise, elle signera son contrat de soumise.

Le contrat à une valeur symbolique et aucune valeur légale.
Même si la soumise est liée par un contrat moral, elle est libre à tout moment de demander des modifications, de l’annuler ou de partir.

Dans la majorité des cas, si la soumise se sent bien avec le Maître et si le Maître gagne sa confiance, le contrat sert de base et de ciment a la relation.

Le document qui suit est un exemple de contrat

Exemple de contrat type :

  Déclaration préliminaire :

Ce contrat BDSM   n’a pas valeur légale au sens strict de la loi, mais il a une valeur morale. Il lie Maître et soumise et est le fruit d’un accord mutuel et consensuel.

 1 - Clauses communes :

  1. Cet accord prend effet à compter de la date de la signature par les deux parties.
  2. Il lie la soumise à son Maître pour une période indéterminée, la soumise étant libre d’arrêter à tous moments. Les conditions d’annulation énoncées à la section Dissolution du présent protocole.
  3. Le contrat BDSM ne peut être modifié qu’avec l’accord des deux parties.

 2 - Droits et Obligations du Maître :

  1. Le Maître tient compte des limites et préférences, des objectifs fixés par le formulaire « désirs et préférences   ».
  2. Il s’engage à tenir compte des exigences familiales, professionnelles et financières de sa soumise.
  3. Il dispose de tous les pouvoirs sur la soumise tant sur son physique, son sexe et son intellect. Il peut pratiquer toutes activités sexuelles ou non, chasteté obligée, punitions et humiliations sur la soumise.
  4. Il respecte les limites physiques et psychologiques de sa soumise.
  5. Il doit tenir compte de l’état physique et psychologique de sa soumise et en tenir compte lors des jeux BDSM.
  6. Il veille sur la sécurité de sa soumise, son bien être et son épanouissement.
  7. Il peut offrir sa soumise mais toujours en sa présence sans avoir à se justifier. Il a le choix du partenaire.
  8. Le Maître a le droit d’avoir autant de soumises ou d’esclaves qu’il le souhaite.
  9. Le Maître a l’obligation d’éduquer, d’entrainer, de faire se dépasser, s’épanouir la Soumise.
  10. Le Maître doit permettre à la soumise d’atteindre le subspace   lorsqu’elle le mérite.
  11. Il peut filmer ou photographier sa soumise avec son accord.
  12. Il peut rompre le pacte sans préavis si la soumise ment, trompe, trahit ou commet une faute grave.

Formulaire Désirs et préférences

Ce formulaire énumère les pratiques sexuelles et Bdsm. Pour chacune, la soumise peut les accepter, les aimer, vouloir les essayer ou les refuser. Elle y met également ses fantasmes, ses désirs, ses objectifs. Il fixe les limites de la soumise, ses objectifs, ses désirs. Il peut être révisé tous les 3 mois. Il sert de base pour élaborer l’éducation.

 3 - Droits et Obligations de la soumise dans le contrat BDSM :

  1. La soumise comprend et accepte la Domination de Son Maître et devient Sa propriété exclusive. Sa fidélité au Maître sera totale.
  2. Elle suit les règlements et protocoles, les rites définis dans l’annexe I
  3. Elle doit suive l’éducation avec une réelle volonté de progression et de perfection.
  4. Elle doit mettre toute son énergie pour atteindre les objectifs définis dans l’annexe II sous la direction de son Maître
  5. La soumise sait que Le corps du Maître est sacré et que son sperme est sacré.
    Elle doit donc suivre les protocoles sexuels avec soin. (voir annexe III)
  6. La soumise comprend et accepte les désirs et plaisirs du Maître. Lui seul a le droit au plaisir et décide du plaisir de la soumise.
  7. La soumise accepte que son dévouement ne réponde pas à ses fantasmes ou attentes sexuelles mais a celles seules du Maître.
  8. La soumise s’exprimera avec respect. Le Maître peut lui imposer silence.
  9. En sa qualité de soumise, elle renonce à sa liberté et à ses droits en remettant son corps et son âme entre les mains de son protecteur.

annexe I

Les règlements et protocoles doivent tenir compte des désirs et préférences de la soumise pour être consensuel. Ils sont donc écrits sur mesure.

Annexe II

Les objectifs sont fixés d’une manière consensuelle.

Annexe III

Les protocoles sont fixés unilatéralement par le Maître

 4 - Le contrat BDSM impose :

  1. 4.1 La soumise s’engage à accepter toutes les pratiques sexuelles ou non et humiliations que ce soit en public ou en privé.
  2. La soumise s’engage à porter tout accessoire sexuel ou tenue imposée en tout lieu et à tout moment.
  3. La soumise laisse l’accès et le contrôle total de sa sexualité et de son intimité à son Maître.
  4. La soumise n’a aucun secret pour son Maître et a obligation de vérité dans ses réponses. La soumise doit entretenir avec son Maître une communication honnête et ouverte. La soumise doit révéler ses pensées, ses sentiments et ses désirs sans hésitation et sans gêne et informer le Maître de ses souhaits et de ses besoins perceptibles.
  5. La soumise) a droit à des mots de sécurité.
  6. La soumise doit se conformer aux directives de vie que lui indiquera son Maître.
  7. La soumise doit obéir aux ordres de son Maître, à veiller constamment à la satisfaction de ses désirs .
  8. Tout manquement implique une punition   ou la résiliation du présent traité en cas de faute grave.

 5 – Mot de sécurité :

  1. Un mot de sécurité est prévu pour être utilisé lors des séances. Si la soumise ne peut parler, un code alternatif est choisi.
  2. S’il est employé, Le Maître interrompt la séance et questionne la soumise.
  3. Si la soumise l’utilise, elle doit être en mesure d’expliquer pourquoi.
  4. Il ne sera utilisé que dans les cas extrêmes.

 6 - Dissolution :

  1. Le Maître peut dissoudre le contrat de soumission en libérant la soumise en cas de mauvais comportement, de trahison, mensonge, tromperie, de désobéissance.
  2. La soumise peut en demander l’annulation en cas de non-respect de la présente convention ou s’il n’y a plus d’entente entre les participants.
  3. Ce contrat peut aussi être rompu s’il devient impossible de continuer les séances et pratiquer la relation BDSM.

J’ai pris connaissances du présent contrat BDSM et c’est librement que je m’engage à le respecter dans son intégralité.

Document établi en double exemplaires

Le ……...............................…… à ……..........................................……

Signature du Maître
Signature de la soumise

précédée de la mention manuscrite « Lu et approuvé. Bon pour engagement » précédée de la mention manuscrite « Lu et approuvé. Bon pour engagement »