La SuperSoumise
Article mis en ligne le 24 août 2018
dernière modification le 6 mars 2020

par Mestre Ulysse

Trouver un Maître idéal est difficile, car ils sont rares ou souvent très loin !

Par contre les Dominants sont nombreux.

La Super Soumise est une soumise capable de former ou d’influencer son Dominant pour en faire le Maître de ses rêves !

 MA RENCONTRE AVEC UNE SUPER SOUMISE

Quand j’ai débuté le BDSM   les adeptes étaient peu nombreux. J’avais une copine libertine mais surtout soumise qui n’arrivait pas à trouver le Maître de ses rêves. Elle ne connaissait ne que des Dominants brutaux qui multipliait les abus et elle en avait peur, mais elle adorait cela.

Elle a décidé de ne plus subir, de refuser d’être brutalisée pour vivre sa passion et de prendre son destin en main pour « créer » son Maître idéal.

C est à ce moment que nous nous sommes rencontré. Je suis bien élevé, cultivé, d’agréable compagnie, curieux et un peu casse-cou, je pratiquais des sports extrêmes dangereux et j’étais bon amant. Elle a vu en moi son futur Maître idéal.

Sans rien me dire sur sa passion pour la soumission, elle m’a initié progressivement par des jeux sexuels épicés au BDSM. Cagoule, bâillon, bondage  , elle exprimait ses désirs, me demandait de les combler et j’y ai pris goût.

Un jour, elle m’a parlé d’un donjon ou elle avait fait un stage d’esclave sexuelle et m’a proposé de m’y amener. C’était un château médiéval, avec un donjon, des caves, des oubliettes et une « salle de torture » avec des cages, chevalets, croix, carcan, piloris… Le Maître m’a pris en charge, m’a expliqué les bases, les règles, les protocoles, les cérémonies qu’il pratiquait, son éthique et m’a fait pratiquer sur mon amie Soumise. J’en suis sorti avec une sexualité plus riche, plus excitante et moins de préjugés.

Mon amie, devenue ma soumise, a fait de moi un Maître. Elle fait cela sans oublier qu’un Maître a besoin d’avoir le contrôle et il faut qu’il en garde l’illusion…

Attention, il ne s’agit pas d’une manipulatrice mais d’une soumise, avec de l’expérience, qui lassée d’aller de Dominants en Dominants sans trouver celui qui le convient, de vivre des abus, qui a décidé d’en former un ou mieux d’en façonner un pour qu’il corresponde à ses attentes.

En effet, on trouve beaucoup de personnes qui se disent Dominante avec un ratio de 10 à 15 Dominants pour une soumise ! Ils sont Dominants sexuellement mais pas BDSM et encore Moins Maître !

La soumise au fur et à mesure des découvertes, des progressions a des exigences qui augmentent et elle atteint vite les limites du Dominant.

Si celui-ci ne se remet pas en question, s’il ne progresse pas, la relation va vite plafonner, devenir fade et ennuyeuse…

Alors à défaut de trouver le Dominant de ses rêves, elle va prendre celui qui lui semble avoir le plus de potentiel et l’amener par divers moyens, qui ne remettent pas en cause de sa Dominance, à devenir celui qu’elle cherche…

Elle n’est pas manipulatrice, elle n’est pas contrôlante. Elle n’empiète pas sur les prérogatives du Maître. Elle sait garder sa place mais guide le Maître vers les sommets qu’elle veut atteindre, elle sait qu’elle ne peut y aller seule, elle a besoin de lui pour y arriver et elle fait tout pour faciliter son «  travail  ». C est une sorte de sherpas du BDSM ! La muse du Maître !

Les Super soumises sont rares et précieuses.

C’est une super soumise qui m’a ouvert les portes de ce monde fascinant. Grâce à elle j’ai pu m’élever et devenir un Maître sage et apprécié car elle m’a appris quels étaient ses aspirations de soumise et comment les atteindre et les surpasser.

 FORMER DES SUPER SOUMISES, le devoir d’un MAÎTRE

Je pense que tout Maître qui se respecte doit libérer la soumise de ses éventuelles dépendances affectives, de ses préjugés pour en faire une « super soumise ».

Les Maîtres doivent apprendre à la soumise de gérer son destin, sa sexualité, de faire des bons choix qui leur permettront de n’avoir que des expériences positives.

Comme les bons Dominants sont rares, la soumise doit apprendre à choisir le Dominant potentiel idéal et à l’amener, comme à fait la soumise qui m’a initiée, à devenir un bon Maître qui la comble et qui la respecte. Une super soumise est une soumise extraordinaire, car elle ira toujours au-devant des désirs du Maître qu’elle forme, car elle sait à quel point une relation BDSM harmonieuse est rare et précieuse et elle aura toute confiance dans le Maître qu’elle aura fait naître et façonné selon ses désirs.